• Suisse : non aux minarets

    Le référendum helvète au sujet de l'interdiction de la construction de minarets en Suisse se solde, selon le journal Le Temps, par un "oui" estimé entre 57 et 59 %.
    Lancée par l'UDC, le parti de droite populiste, cette votation avait pourtant, selon les sondages et étant donné l'appel du gouvernement et de la majorité des partis politiques, vocation à autoriser l'érection de minarets pour les mosquées.

    Quelles étaient les craintes ? Sentiment de rejet de la communauté musulmane suivi d'une radicalisation des croyants.

    Mais pourquoi les pratiquants musulmans se radicaliseraient-ils alors que, contrairement à l'argument avancé par les tenants du "non" à l'interdiction, l'absence de minarets ne remet absolument pas en cause la liberté de culte garantie aux musulmans helvètes comme aux citoyens d'autres confessions ?

    Les Suisses n'ont pas refusé la construction de lieux de culte. Ils n'ont pas non plus exprimé une "haine" ou un "racisme" dirigé contre les musulmans. Ils ont signifié leur désaccord sur la présence de signes ostensibles de religiosité dans leur paysage urbain. Signes d'autant plus désuets que la fonction du minaret est de recevoir un muezzin appelant aux prières. Ce retentissement sonore particulier n'étant pas traditionnellement admis en pays laïc, on voit mal pourquoi des minarets inutiles seraient érigés.
    Autre fonction du minaret : le repérage en terres inconnues mais nénamoins amies pour les nomades des temps anciens de l'islam. On conviendra aisément que les plans de ville et les sites internet des mosquées renseignent, de nos jours, correctement les visiteurs sur les adresses de leurs lieux de culte.
    La symbolique sacrée se serait agrégée au fil du temps, le minaret affirmant l'unicité d'Allah. Seulement, en terres laïques, Allah ne règne pas en dieu exclusif sur la spiritualité.

    Les musulmans de Suisse qui se battent contre l'islam politique devraient plutôt se réjouir : un coût en moins à supporter pour le financement privé des lieux de culte.

    Un appel de cette décision pourrait avoir lieu devant la Cour européenne des droits de l'homme. Si tel devait être le cas, il resterait à espérer que cette dernière sache dissocier ce qui relève des Droits de l'homme de ceux de l'architecture dans le domaine public.

    NB : Le Dôme du Rocher et la mosquée Al-Aqsa sont dépourvues de minarets.


  • Commentaires

    1
    Maquettes
    Dimanche 29 Novembre 2009 à 17:34
    Finalement,
    un minaret c'est un clocher comme les autres. Et un clocher c'est quoi? Pt'ête ben un gros symbole phallique. Dans le temps on voulait toucher le ciel avec son zizi,on avait de l'ambition! Et y'avait des grenouilles plein les bénitiers! Tout ça n'est que jalousie,crois moi! :)
    2
    Dimanche 29 Novembre 2009 à 17:38
    Que les prétentions
    phalliques soient revues à la baisse dans le domaine paysager ne me dérange guère :o)
    3
    Dimanche 29 Novembre 2009 à 17:44
    C'est le chantage
    qui m'embête plus. Celui prédit par la socialiste Ada Marra (Khadafi), celui que craignent les entreprises qui commercent avec le monde musulman, et celui de Tariq Ramadan, bien sûr, pour qui cette décision est "catastrophique".
    4
    Maquettes
    Dimanche 29 Novembre 2009 à 17:57
    Mais regardes aujourd'hui,
    les églises sont transformées en cinémas,garages automobiles ou boites de nuit... Ton minaret,p'tête qu'un jour il sera transformé en caserne de pompiers(wahouuuw!) avec une belle sirène hurlante tout en haut comme de bien entendu(hiiiii!). Là,t'es pas contre quand même? Faut se projeter dans l'avenir,moi je dis! :D
    5
    Dimanche 29 Novembre 2009 à 18:05
    Caroline Fourest
    est contre cette interdiction, dans la mesure où elle pense que celle-ci risque de renforcer l'intégrisme. Ce que je ne pense pas, car l'intégrisme n'a besoin d'aucun argument de cet ordre pour exister. Savoir ce que deviendront les minarets dans cinquante ou cent ans est une question que l'on peut en effet se poser. Cependant, je préfère discuter avec des musulmans qui, loin d'attendre d'hypothétiques transformations immobilières, n'aiment pas tellement ce déploiement érectile et ne s'y reconnaissent pas plus que tu ne te reconnais dans un clocher...
    6
    Dimanche 29 Novembre 2009 à 18:09
    Cette interdiction
    ne portant aucun préjudice moral ou religieux, je l'approuve entièrement. Si la sécularisation de l'islam doit avoir lieu (ce dont tu parles), alors cette décision en fait partie. Et peut-être contribuera-t-elle à ce qu'un jour les mosquées soient transformées en casernes. Ce qui ne serait pas le cas s'il fallait sacraliser les minarets...
    7
    Alex
    Dimanche 29 Novembre 2009 à 18:41
    Moi les histoires de cultes commencenta me casser les couilles
    surtout qd les édifices bénéficient de fond public parois. La foi, la croyance en un ce que tu veux, cest de l'ordre de l'intime, et si ça fait vivre sereinement, sans violences, en paix avec et lautre alors tant mieux, mais les histoires de prophetes, de mahommet dhallah, de jesus de moise, de mes couilles qui partage la mer en deux, et transforme leau en vin, 'hummm), ça me donne envie de gerber.surtout le vin ces tempsci..je prefere encore le nihilisme et lanarchie, au catechisme et a chabbat, ou ramadan de mes couilles ou les mecs fument de la keko sans bouffer avant le coucher du soleil. jconnais de cathos qui ont fait des braquages avec la croix autour du cou, des putains de gitans, des putains de morales sous le cellophane du sacré, fuckoff a tout ces batards de croyants, ya rien, yaura rien, ya qule fric, la pisse, la bouffe et la baise
    8
    Alex
    Dimanche 29 Novembre 2009 à 19:08
    MeinCamphre
    Et puis faut arrêter decouter des de villiers, des tariq ramadam, lautre conne qui traite les francais de "souchiens", de gros cons de moutons je préfèrerais encore, la supercheri de fadela amara discredité quon positionne dans un gouvernement qui instrumentalise au taquet la communauté musulmane en vue de toucher un autr eletorat que celui qui a été déçue par ce nabot de sarko, arriviste a la cartier qui fait quon a reussi sa vie de bouffeur de fric...des fois jme marre qd jentend dieudonné qui parle de lobbies, ou de soral, oui lobbies il ya mais pas lobbies associatif pour aider les plus pauvres, lobbies antilaic, car etre laic cest etre perdu dans la certitude que le monde nest quune grosse couille de X milliard dannees née dun orgasme moléculaire han, et fut lhomme ce gros connard qui voulu sapproprier terres et servants via romans diaboliques , je prefere encore ecouter ce poupuliste d'abdel malik, qui le pauvre veut faire de nos differences une chance...que sarko au lieu de lecher les couilles au pape, imam et feuf de toutes barbes, trouvent du boulot pour tout nos enculés de chomeurs buveurs, dealers, branleurs, depressifs, quil arrete de sucker les stockoptionneur, ou alors quil bute, a coup de taszer, dinjection, qui reduisent ce pays a 30 millions dactifs, qui nauraient que pour seuls croyance celle de vivre vieux, avec un amour charnel, le frigo plein, la politique cest archaique, royaliste, hasbeen, clienteliste, vive le protectionnisme et la peine de mort, les HP, les xanax et les Capotes, pas Les Kapo religieux
    9
    Maquettes
    Dimanche 29 Novembre 2009 à 19:09
    Ben là,j'approuve la prudence de C.Fourest.
    Chatouiller le bon peuple là ou ça le gratte,c'est jamais bon. Maintenant,on pourrait parler de l'ouverture des Suisses aux autres religions... Je suis tombée sur le site de la CICAD,un extrait : "Pourtant, les Juifs de Suisse ont été parmi les derniers en Europe à obtenir l’égalité politique, en 1866, sous la pression étrangère. Ils ont désormais le droit de s’installer et de travailler où bon leur semble et de jouir des mêmes droits que les citoyens chrétiens. En 1893, un vote populaire interdit l’abattage traditionnel (voir Nourriture cachère*). Cette interdiction est toujours en vigueur aujourd’hui, cas particulier en Europe avec la Suède." Et sur ton précédent commentaire,je me retrouve dans tout ce qui est constitutif de ma culture,une vraie ratatouille,les églises en font un peu partie ;)
    10
    Dimanche 29 Novembre 2009 à 19:17
    Je ne comprends pas très bien
    le rapport que tu établis entre droits civiques et sacralisation de minarets. En France aussi, les Juifs ont dû attendre assez longtemps pour obtenir, par exemple, le droit d'habiter en ville et notamment à Paris. Quant aux abattoirs, des lieux ont été réservés aux bouchers hallal depuis le début du XIX. Mais tout ceci ne m'explique pas le rapport entre droits civiques et minarets... Et tu ne réponds pas à cette question de la sacralisation d'un objet d'architecture. Enfin, je ne pense pas qu'il faille être si méprisant envers "le bon peuple", peu réputé en l'occurrence pour son intolérance ou son racisme. Si tu veux parler de l'affiche de l'UDC, c'est autre chose. Mais soupçonner "le bon peuple suisse" de réagir à de basses sollicitations parce qu'il refuse les minarets, non.
    11
    Dimanche 29 Novembre 2009 à 19:20
    La forme, Alex ;o)
    Bien sûr que l'appartenance religieuse ne garantit pas la morale. Ce qui me rassure, c'est que des musulmans soient aussi agacés par ces manifestations bigotes que nous pouvons l'être. Ouf !
    12
    Dimanche 29 Novembre 2009 à 19:22
    Et l'abattage traditionnel
    Pour tout dire, l'égorgement de ces pauvres bêtes vidées de leur sang sans être étourdies au préalable me révulse...
    13
    Maquettes
    Dimanche 29 Novembre 2009 à 19:35
    Ah non,tu vas pas faire ta Brigitte Bardot!
    Un bon boudin,quoi merdeuuu! Bon,j'arrête de troller,suis pas de taille :o)
    14
    Alex
    Dimanche 29 Novembre 2009 à 19:40
    Non pas en forme
    Tu coirs que le prefet erignac a été etourdi avant d'etre abbatu par yvan Colona...cees enculés de nationalistes ausssi jte jure, respecte rien
    15
    Dimanche 29 Novembre 2009 à 19:43
    BB
    BB et le boudin noir. C'est bientôt l'heure du repas, et voilà que j'entends le cri du cochon dans la ferme :o( Un petit foie gras ?
    16
    Dimanche 29 Novembre 2009 à 19:46
    Mais si, en forme
    Et les nationalistes tchétchènes qui viennent d'assassiner les voyageurs d'un train... Et les étudiants tchétchènes traqués dans les caves... Et les chrétiens soudanais crucifiés ou égorgés... C'est bientôt l'heure de l'apéro. Une petite "coupe" ?
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    17
    Maquettes
    Dimanche 29 Novembre 2009 à 19:50
    Pourquoi petit?
    Ben je vois qu'on ne se refuse pas les petits plaisirs de la vie! Capitaliste! Allez,salut & bonap! :)
    18
    Alex
    Dimanche 29 Novembre 2009 à 20:04
    cest le pinard cest pour ça, a 3 euros ma chere
    Et cette jeune militante iraniene shooté dans la tete par un sniper lors des émeutes contre la "reprise du pouvoir" de lautre Monsieur Hulot dliran de sa mere, et les journaleux muselé, drogué dans certains pays soviet, et nos cheres delocalisations industrielles, nos braves ministres chansonniers criant que lon plus de fric epndant quon torche lelysée au terra de johson, quon attribue des recompenses a des voituriers, la liste est tro plongue, pleinplus que ma quille de vinasse qui meleve loin de ce monde criard, de niards a la con, de gonzesses qui te font culpabiliser de pas avoir assez de couille pour te soumettre a la loi de la sagesse ménagère...
    19
    chavaneu henry
    Lundi 30 Novembre 2009 à 20:05
    Votation minaret
    Bonjour à Italia Sempre, CosmicDancer, et autres dont Papy, et encouragements aux débats sans invectives. Quand nous lisons les propos de Morice, AbdelKader17, et autres invertébrés de l’intelligence qui n’ont pour pauvres arguments à nous offrir que des invectives, (citer un auteur fertile comme R Guénon ne change rien, car il a des propos sévères contre certains aspects de l’Islam que Abdel ne publiera jamais, car il était de la mouvance du Soufisme, considéré comme hérétique par les sunnites, et sans doute par Abdel), toujours autant d’occasions de rire de leurs incohérences ou de leurs croyances à la fin douloureuse de l’Occident. L’Occident a plusieurs racines. Celles provenant de l’Islam existent mais reste très très secondaires, notamment en regard de l’héritage grec, romain, et chrétien. Ses siècles d’or en Espagne Andalousie ne sont pas ce que certains spécialistes sont aujourd’hui tentés de nous en faire croire...Peut-être pour des raisons, entre autres, de mode ou de réparations aux victimisations sans cesse invoquées depuis le déclin de l’Islam... Et partout où l’Islam s’est implanté, il a détruit ou tenté de détruire tous les vestiges (religieux, culturels, archéologiques) des époques qui l’ont précédé. L’histoire du sous continent indien depuis le XX ème siècle en est un exemple : plus de 100.000 temples détruits en 10 siècles. Sur le sujet de la votation suisse, quelques réflexions : Vox Populi, Vox Dei ? Quelles significations mettre sur l’acceptation du peuple helvétique par plus de 57% des voix de l’interdiction de construire de nouveaux minarets sur les lieux helvétiques de culte musulman ? Une signification principale semble émerger à partir de la question suivante : le minaret est-il le signe ou le symbole de la supériorité affirmée de l’Islam sur toutes les autres religions selon nombre de croyants musulmans? Si la réponse est oui, cette votation constitue une défaite pour les intégristes, pour les textes du Coran et leurs innombrables commentaires. Alors, cette défaite en annoncera d’autres. C’est en effet la victoire paisible, ( vote démocratique), d’une certaine prise de conscience appelée à s’étendre. C’est ce qu’il va falloir cacher au reste du monde pour faire croire à toute autre chose, faute de pouvoir changer la position d’un peuple face à un politiquement correct stimulé par les prétentions islamistes ! ! ! Cette victoire va servir de révélateur pour justifier cette prétention à la supériorité inscrite dans le Coran. Elle va donc permettre, une nouvelle fois, les manifestations d’indignations d’autorités musulmanes du monde entier en présentant l’Islam comme la victime de « l’Occident impie. » Elle servira à masquer que la liberté de culte reste préservée dans la Confédération Helvétique. Si c’est non, ce vote n’a aucune importance. D’abord, la liberté de pratiquer et de construire des lieux de culte reste naturellement préservé. « « On peut très bien vivre notre religion sans minarets ! » » rappelait sagement un Suisse pratiquant de Genève. Sera-t-il jugé comme « mauvais musulman ? Ensuite, comment pourrait-on reprocher à la Suisse d’être trop démocratique ? Ou alors, il faudra appliquer la théorie liberticide qui ambitionne de changer de peuple quand sa volonté exprimée déplait ! Les reproches d’intolérance, de racisme, de haine que signifierait ce vote par nombre d’autorités de l’Islam vont donc fleurir comme les coquelicots éphémères... Faux-semblants qui ne seront que des arguments de propagande islamiste ! Serviront-ils ce qu’il y a de bien et de généreux dans le Coran ? Mais cette votation annonce un autre débat en France. Est-ce la peur irraisonnée de l’Islam comme l’affirme Laurent Joffrin de Libération ? Ou est-ce plus simplement et plus amplement la peur raisonnée de la revendication affirmée par de nombreux adeptes de cette religion d’en faire la religion qui doit s’imposer au monde entier, à l’exclusion de toutes les autres ? Le principal problème : leurs méthodes ne reposent en rien sur le libre assentiment mais sur la contrainte, la menace, la peur et la soumission. (Revendication inscrite dans certaines Sourates.) Ce n’est pas cette prétention qui peut faire vraiment peur, mais les moyens que cette prétention prétend justifier et autoriser, dont le terrorisme est le fruit empoisonné pour toute la communauté mondiale. Cette peur ne se nourrit-elle pas de ce que l’on peut observer dans l’ensemble des pays musulmans ? Auquel cas, cette peur est appelée, en Occident, à devenir de plus en plus raisonnée et ample si l’Islam des pays musulmans n’évolue pas en premier lieu vers plus de tolérance et de respect des êtres humains qui ne sont pas musulmans. LJ affirmait dans le Libération de ce lundi = ”””La peur irraisonnée de l’islam a de nouveau frappé en Europe. Alors que les musulmans de Suisse mènent pour la plupart, aux dires de tous, une vie parfaitement respectueuse du droit, la Confédération a adopté contre eux une mesure ostensiblement discriminatoire. L’interdiction des minarets ternit brutalement l’image d’un pays pourtant accoutumé à la coexistence pacifique des religions”””. Laurent Joffrin n’est-il pas ainsi victime lui aussi d’une mauvaise interprétation des significations de cette votation? Est-il juste de discriminer une ambition irraisonnée assortie des menaces que l’on sait déjà existantes ailleurs ? N’est pas le sacré saint politiquement correct qui révèle ainsi son absurdité ? Suite sur: http://www.liberation.fr/monde/0101605821-absurde Ce qui est donc absurde, ce n’est pas la volonté populaire d’indépendance, de liberté exprimée par ce vote, mais le fait qu’il fut rendu nécessaire par la prétention grandissante de certaines autorités de l’Islam à imposer leur religion au monde entier. Les inspirations du terrorisme, l’instrumentalisation de cette religion par le fanatisme n’exigent-elles pas des réponses autres que celles proposées par exemple par Laurent Joffrin ? Le ressenti d’un peuple paisible constitue aussi un avertissement durable face à ces carences de nos élites politiques et médiatiques. Il ne peut plus être caché. Car quelles réponses concrètes apportent-elles aux prétentions agressives d’une religion qui se pose en victime à la seconde même où quelqu’un s’oppose à ses prétentions ? Invoquer une justification divine à toutes ses exactions ne saurait y faire adhérer un peuple lucide à l’histoire apaisée ! Le minaret est un symbole, un peuple sage ne commence-t-il pas par condamner les symboles avant d’entrer en rébellion ? Les actions terroristes commises par certains musulmans au nom de l’Islam, y compris à l’encontre de certains musulmans jugés comme de « mauvais musulmans », sont dans la racine du refus suisse. Il est lucide si le minaret est bien le symbole que certains lui attribuent. Il est légitime, en attente de réciprocités entre la liberté de culte en Suisse et celle pratiquée en terre musulmane ! Il n’est pas dupe des prétentions islamistes dont se désolidarisent nombre de musulmans. Il constitue aussi un avertissement durable d’un peuple paisible envers les prétentions à masquer la poussée prégnante des idées islamistes en Europe. Ne rendent-elles pas l’Islam de moins en moins séduisant aux peuples qu’il est sensé séduire ou convaincre ? Cela place les musulmans en première ligne pour régler le problème. Fitna, la ‘’guerre civile’’ entre musulmans, continue, même en Suisse, avec pour arbitre : vox populi, vox dei. C’est donc là un échec de l’Islam en Europe, condamné à changer de nature. Il aggravera la fureur habituelle des Islamistes contre les peuples qui refusent de penser et de vivre comme eux. Bien cordialement. Namaste. DACh
    20
    Alex
    Lundi 30 Novembre 2009 à 20:23
    salut
    immense isa
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :