• Mon avocat est occupé

    - Bonjour, Madame la cliente.
    - Bonjour, Monsieur l'assistant.
    - Cet appel pour m'assurer que vous serez présente demain à la réunion de conciliation.
    - Demain ?
    - Demain sans faute.
    - A deux cents kilomètres d'ici ?
    - Deux cent trente, si vous permettez.
    - Merci et félicitations, la précision est une qualité essentielle chez les juristes. Où dois-je me rendre ?
    - Au tribunal des Prudhommes, quelle question ! Vous ne fréquentez pas les pages jaunes ?
    - Je n'ai reçu aucune convocation.
    - Bien sûr, notre cabinet ne vous a rien envoyé !
    - Vous me rassurez. Je n'ai pas non plus eu connaissance de la requête relative à mon cas.
    - Rien de plus normal, ce qui vous concerne ne vous regarde pas !
    - Suis-je bête. Mon avocat sera-t-il à mes côtés ?
    - Vous n'y songez pas, il est occupé !
    - C'est donc vous qui allez me représenter ?
    - J'ai ce devoir, en effet, comme vous celui de vous présenter à l'heure dite à l'adresse que vous dénicherez.
    - Je suis malheureusement retenue par quelques occupations ici même, rien de bien essentiel, quelques contraintes de salariée.
    - Débrouillez-vous. Ou faxez-moi une bonne excuse pour indisponibilité.
    - Sans quoi ?
    - L'absence du plaignant est mal vue.
    - Evidemment. Puis-je accéder à mon dossier ? Vous savez, celui que j'ai moi-même préparé ?
    - Je crains que ce ne soit impossible, la secrétaire l'a archivé.
    - Celle qui a égaré des pièces ?
    - Je ne sais pas, je vais l'interroger. Je vous tiendrai éventuellement informée.
    - Cette conciliation m'étonne. En toute logique, cette affaire devait passer en jugement direct.
    - Il est vrai, mais que voulez-vous, tout le monde peut se tromper ! Chez les greffiers comme les clients, nul n'est parfait ! Soyez un peu compréhensive.
    - Mea culpa, je suis odieuse. Donc, si j'ai bien compris votre absence de conseil, demain nous constaterons l'inanité de cette réunion et ma présence est cependant obligatoire ?
    - Vous êtes stupide ou vous provoquez ? Absence de conseil ? Mais, je viens de vous appeler ! Et sur votre présence, je vous l'ai déjà dit : c'est obli-ga-toire. Ah, ces clients, faut toujours tout leur expliquer !
    - Pour constater cet infondé, exclusivement ?
    - Naturellement ! Quoi d'autre ? La procédure est fautive ! En cinq minutes, l'erreur sera consignée et vous pourrez rentrer chez vous comme si de rien n'avait été !
    - Chic. Et la procédure non fautive ?
    - Dans moins d'un mois, selon toute probabilité.
    - Cette fois-ci, je serai convoquée ?
    - Si l'on y pense. A cœur vaillant, rien d'impossible !
    - J'aime votre tendance chevalier. Nous ferons connaissance à l'audience, donc.
    - Si j'ai le temps d'étudier ce dossier.

  • Commentaires

    1
    Maquettes
    Lundi 9 Février 2009 à 18:32
    C'est un tout petit peu Brazil cette histoire,
    mais t'es bien armée avec tes pistolets,alors...
    2
    Lundi 9 Février 2009 à 19:24
    Je te raconterai en privé
    les anecdotes dramatiques, et comment je dus envisager de me dresser telle une faible femme prise d'une crampe aux mollets aussi douloureuse que soudaine, droite comme le I de "justice", le point de travers, contre un professionnel dûment mandaté qui se sera employé à l'inaction véloce. On me souffle à l'oreille que je peux toujours tenter, mais que les chances de l'emporter sont très minces. Mieux vaut investir dans la loterie hebdomadaire que dans le service légal.
    3
    Lundi 9 Février 2009 à 19:36
    Quant aux pistoleros
    c'est pour que l'ennemi me croie révolutionnaire ;o)
    4
    Une vieille connaiss
    Mardi 10 Février 2009 à 10:19
    Bonjour
    Les pistolets te vont bien.
    5
    Mardi 10 Février 2009 à 18:38
    salut salut et comme
    disent les justiciables en 2009 Outreau ou pas assez !
    6
    Un admirateur
    Samedi 14 Février 2009 à 14:17
    Femme caméléon
    Les pistolets te vont bien mais les jupettes écossaises... Bombasse va! avec ton faux air de Mélanie Griffith. T'es une tueuse c'est certain.
    7
    Samedi 14 Février 2009 à 20:32
    Hum. Bon.
    Ce n'est tout de même pas vous "qu'elle va plumer", Vieille Connaissance ? Je suis très gentille, en réalité :o) Sinon pour le kilt, dans dix ans ce sera hors propos, hélas, alors j'en profite ;o) 2008 : ouais...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :