• Jeux de Pékin, jeux de vilains

    D'abord je n'ai jamais compris - ou alors il faut accepter définitivement ce cynisme économique qui dirige les décisions politiques - pourquoi le Comité olympique international a fait semblant de penser que le gouvernement chinois ferait amende honorable, alors même que, peut-être me trompé-je dans les dates, je n'ai pas le temps de vérifier, les intérêts de la Chine au Darfour et plus généralement sur le continent africain ne s'embarrassent pas d'histoires d'écologie, de génocides, de massacres et de droits de l'homme et que vraiment la candeur occidentale est risible à cet égard, si tant est qu'elle croit un tantinet en ses pseudo-causes, car personnellement plus je regarde ce chaos moins je conserve un semblant d'espoir - par quelle invraisemblable gageure Pékin avait été élue pour les Jeux olympiques que j'adorais à l'époque où j'étais gymnaste à cause de Nadia Comaneci que j'avais vue à la télé. Alors boycotter me paraît une pure tartufferie. Ou alors ne vendons ni tégévés ni centrales nucléaires, et surtout cessons d'acheter ces produits "made in China" pour lesquels la population de l'Empire communisto-libéral - fallait le faire - sue et saigne au cœur d'une machinerie définitivement inhumaine, car si les Tibétains en voie d'éradication, horreur encore, versent des larmes de sang et sont exécutés en masse depuis un demi-siècle, toute dissidence dans cette Chine tellement populaire fantasmée par d'anciens intellectuels reconvertis se termine une balle dans la nuque et un trafic d'organes en prime. Et ces caméras et leurs vingt secondes de décalage. Et le peuple de Chine qui souffrirait d'une déconsidération de l'honneur. Nationalismes, je vous hais.

    - Mais tu es sûre que même s'ils font appel, c'est gagné ?
    - Ils étaient des centaines à attendre, peut-être des milliers. On ferme notre gueule pendant un mois. Puis on l'explose.
    - Tu penses vraiment que c'est verrouillé ?
    - Ce ne sont pas des amateurs. Quoi qu'il arrive ensuite, ce jugement a été prononcé.
    - Bon. Je vais me servir un verre.

    Papa avec ses beaux cheveux blancs indomptables et son caractère renfrogné et maman avec son air gamin et ses blagues de petite fille reviennent vendredi m'aider à finaliser le départ. Tout est en vrac, en ordre. Et une musique me fait swinguer.

  • Commentaires

    1
    Mercredi 2 Avril 2008 à 20:58
    Bonsoir
    Cosmic, always a pleasure to read and hear your words. These are exciting and sometimes frightening times we are all facing. all the best wishes for April. Greetings from Amsterdam Ciao Maxi
    2
    Mercredi 2 Avril 2008 à 21:01
    Frightening times
    we are all facing, you say and how could I disagree. I wanna go to your city too one of those days, dear C. Thanks for all. Thanks to be. xxx
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Jeudi 3 Avril 2008 à 02:19
    frightening strikes
    pas mieux, Cosmic.
    4
    raelia
    Jeudi 3 Avril 2008 à 09:40
    PEKIN (Reuters) -
    Hu Jia, l'un des principaux dissidents chinois, a été condamné à trois ans et demi de prison, ce qui devrait alimenter les critiques des organisations de défense des droits de l'homme qui dénoncent une tentative du pouvoir de museler l'opposition à l'approche des Jeux olympiques de Pékin. (Publicité) Un tribunal chinois a jugé Hu Jia coupable d'"incitation à la subversion contre la puissance étatique", pour avoir critiqué le Parti communiste au pouvoir, ont rapporté ses avocats. Hu avait plaidé non coupable. Agé de 34 ans, le dissident, qui a fait ses premières armes en défendant des malades du sida vivant dans les campagnes chinoises, est devenu l'un des militants les plus actifs pour les droits de l'homme, les libertés religieuses et l'autonomie du Tibet. "La position de la défense est que les citoyens ont le droit de s'exprimer librement en vertu de la constitution et donc, que l'argumentation des procureurs n'est pas valide", a déclaré à la presse Li Fangping, l'un des avocats du dissident. Mais Hu a reconnu devant le tribunal que certaines de ses prises de position avaient été "excessives", a-t-il précisé. "Au final, je pense qu'il a fini par accepter que certaines de ses déclarations étaient contraires à la loi en vigueur", a déclaré un autre de ses avocats, Li Jinsong. "Donc, dans une certaine mesure, il a accepté les accusations du parquet". SON ÉPOUSE ASSIGNÉE À RÉSIDENCE La secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice avait évoqué le cas de Hu lors d'une visite à Pékin en février et l'Union européenne ainsi que plusieurs gouvernements occidentaux étaient intervenus auprès des autorités chinoises. Le dissident a été arrêté fin décembre après avoir passé plus de 200 jours aux arrêts domiciliaires. Son épouse Zeng Jinyan, qui a également critiqué le gouvernement chinois, et leur petite fille sont assignées à résidence et leur téléphone est coupé. L'organisation Amnesty International a affirmé cette semaine que les Jeux olympiques n'avaient pour l'instant pas amené de changements en dépit de l'engagement des autorités chinoises de faire progresser les droits de l'homme. Les inspecteurs du Comité international olympique ont par ailleurs demandé au gouvernement de garantir l'accès à internet pendant toute la durée des Jeux. Grâce à internet, Hu est resté en contact avec d'autres dissidents et des journalistes étrangers et ce sont sur ses messages mis en ligne sur un site internet étranger en langue chinoise qu'ont porté l'essentiel des accusations des procureurs, selon un avocat. Yang Chunlin, un autre dissident, a été condamné fin mars à cinq ans de prison pour avoir demandé à ce que les droits de l'homme passent avant les Jeux olympiques. Il a été reconnu coupable de subversion.
    5
    Jeudi 3 Avril 2008 à 12:14
    I'llbe back!
    je fais ta connaissance via Andy Vérol et agréable surprise, je reviendrai!
    6
    Vendredi 4 Avril 2008 à 13:51
    Sports et politique
    fonctionnent main dans la main. Rares sont les sportifs qui osent ouvrir leur gueule… si ce n'est pour demander la mort de l'arbitre. Généralement, ils sont ravis de serrer la pogne aux chefs d'état et seul le résultat compte. Le badge "pour un monde meilleur", c'est tout petit petit comme revendication… Bon, tu t'en vas ? J'ai dû rater un épisode.
    7
    toilamatla
    Mercredi 16 Avril 2008 à 22:24
    chinoise riz
    Alors , dans les milieux avertis on subodorre ton départ pour la chine? Es tu donc allé globe trotter zaillée, voir si là-bas c'est aussi pire qu'on l'dit? Reviens nous vite!!!
    8
    Mardi 22 Avril 2008 à 20:58
    Ouh ben
    Vous me semblez tous trop intelligents pour le temps dont je dispose en ce moment (ouais je sais aussi flagorner). A +
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :