• Et le Père Noël, il y croit ?

    "En vérité, je vous le dis : rien ne s'oppose à ce que Richard Williamson revienne à l'Eglise, contrit, la tête basse et le visage éteint de tout enfant prodigue. Il dit des conneries, beaucoup plus qu'un évêque pourrait en bénir : ce n'est pas là l'essentiel, vu qu'en vingt siècles d'histoire qui ne furent pas de tout repos, l'Eglise a eu son content d'imbéciles autant que de prêtres qui peuplent aujourd'hui l'Enfer. Seulement, ce qui ne sera pas pardonné à M. Williamson c'est d'être un con glorieux. Le pape, qui n'est plus trop avare d'indulgences plénières depuis leur gratuité, peut tout : même pardonner la bêtise d'un homme. Mais là où s'arrête son pouvoir spirituel, c'est lorsque se présente à lui un homme dont la principale occupation n'est pas la justification par les œuvres ni par la grâce, mais la justification par la bêtise la plus crasse. À peine Williamson avait-il nié l'existence des chambres à gaz qu'on le retrouve en train de nier l'attentat du 11 septembre 2001. Il y a un peu de l'Aragon du Traité du style chez cet homme-là : “Je conchie le Vatican dans sa totalité.” Conchie, mon frère, conchie, mais ne nous fait plus ch..."

    François Miclo : Mgr Williamson n'a jamais existé. Sur Causeur. Evidemment.

  • Commentaires

    1
    Samedi 14 Février 2009 à 20:35
    A l'envoyeur
    J'ai failli écrire. Je le jure.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :